endométriose

« Comment j’ai réussi à me débarrasser de l’endométriose » – Témoignage

Tout a réellement commencé à la suite d’une grossesse extra-utérine à 6SA où j’ai failli mourir avec ce bébé… J’ai finalement survécu mais avec une trompe en moins. A ce moment-là, je ne sais pas encore ce qu’est l’endométriose.

Je commence à avoir des douleurs plus fortes lors de mes règles. Mais je n’y prête pas vraiment attention. Je suis plutôt focalisée sur le fait de retomber enceinte, et ça ne vient pas. Le gynécologue m’a pourtant dit qu’une trompe en moins ne m’empêcherait pas d’avoir un bébé. Mais ça tarde, ça tarde… Et je viens à faire un kyste hémorragique sur un ovaire. Je me retrouve une nouvelle fois aux urgences.

Endométriose

Le gynécologue finit par me proposer une chirurgie exploratoire pour vérifier ce qui pourrait poser problème. C’est là qu’on m’informe que je suis atteinte d’endométriose, que j’ai des lésions dans l’utérus qu’ils ont cautérisées, qu’il va falloir me mettre en « ménopause artificielle » pendant 3 mois, etc… Mais 5-6 mois plus tard, je suis toujours en « pause » et avec tous les symptômes associés, entre autre les fameuses bouffées de chaleur ! Le gynécologue me dit que je suis trop pressée, mais il me donne tout de même un traitement pour relancer la « machine » et des conseils pour tomber enceinte. Mais les mois passent, et rien, sauf des douleurs de plus en plus insupportables au moment des règles. J’en vomis tellement j’ai mal… Je manque même un jour de m’évanouir. Je finis par plus redouter la douleur que le fait de ne pas être enceinte, moi qui pourtant ne suis pas douillette.

Je me renseigne un peu sur cette maladie et j’ai l’impression qu’il n’y a pas vraiment de solution. Certaines femmes vont même jusqu’à se faire retirer l’utérus, les ovaires, … mais les douleurs finissent pas revenir… Donc je me résigne et me concentre sur mon projet bébé. Je n’ai plus rien à perdre donc je commence à me tourner vers d’autres thérapies, des thérapies alternatives. Je consulte d’abord une ostéopathe énergétique, qui, il se trouve, fait aussi du shiatsu. Elle constate effectivement des soucis énergétiques vers ma vessie et mes organes sexuels. Elle m’aide beaucoup mais pas seulement pour cela.

Et puis je vais à un soir à une conférence sur le décodage biologique des maladies. La personne nous explique pas mal de choses, dont une qui me frappe : notre corps ou plutôt notre inconscient a comme priorité notre « SURVIE », il met donc en place tout ce qui est nécessaire à cela. A ce moment-là, je réfléchis sur moi et je fais ce constat : je suis tombée enceinte et j’ai failli mourir -> mon inconscient aurait enregistré GROSSESSE = MORT ??? Donc il aurait mis en place l’endométriose pour m’empêcher de tomber enceinte, et donc de risquer de mourir ? Mais sachant maintenant cela, qu’est-ce que je fais pour en sortir ?

Sur les conseils d’une amie, je vais consulter une dame qui a la capacité d’ôter toutes sortes de blocage. Elle ne mâche pas ses mots. C’est troublant et peut-être un peu brusque, mais elle explique qu’il faut « mettre des mots, M.O.T.S, sur les maux, M.A.U.X ». Quand je lui explique qu’on m’avait mise en ménopause artificielle, elle me rectifie rapidement et me rouspète presque. Elle m’informe que la parole, les mots qu’on utilisent, sont programmateurs. Donc non on m’a mise en pause, et surtout pas en ménopause. Une fois qu’on a travaillé sur ce mauvais programme de ma vie actuelle, on travaille sur mon karma. Et on retrouve plusieurs vies où je suis morte en couche…

Lors de ma 2e et dernière séance, je lui dis que je perçois l’endométriose comme des toiles d’araignées infiltrées partout dans mon utérus, ma trompe restante… On fait donc un soin en magnétisme ensemble. Elle me demande d’imaginer que je fais une pelote de ces toiles d’araignées et je m’en débarrasse, puis de visualiser mon utérus comme un nid d’Amour rempli de belles fleurs douillettes prêt à accueillir confortablement un bébé.

Quelques mois passent et je tombe enceinte, enfin !

A mon retour de couche, je suis stupéfaite de constater pendant plusieurs mois que les douleurs lors de mes règles n’apparaissent plus… Je demande au gynécologue si l’allaitement ou ma pilule contraceptive y sont pour quelque chose. Il me répond que non, l’allaitement ne change rien et la pilule n’est pas du tout pour l’endométriose, que peut-être ma grossesse m’a guérie…

Ça fait maintenant plusieurs années que je suis débarrassée de l’endométriose et je sais que ce sont les différents soins énergétiques qui m’ont aidé à me guérir. Et c’est pourquoi j’ai décidé à mon tour d’aider d’autres personnes à aller mieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.